126580_large

Samedi dernier était le match annuel des Stars de Montréal de la CWHL au profit de la Fondation du Cancer du Sein du Québec. Pour cette occasion, nous recevions pour deux matchs la visite des Blades de Boston avec dans leur alignement 7 olympiennes de l’équipe Américaine.

L’année dernière nous avions eu 800 personnes et amassé $7,000 pour la fondation. Nous espérions battre ces chiffres cette année. Les filles de mon équipe et le staff ont travaillé sans relâche pour publiciser l’événement et en faire un succès. Nous avions plus de 100 items pour l’encan dont nos superbes chandails roses de matchs fait par Bauer pour l’événement. Avec le support de Molson, nous avons pu offrir des boissons rafraichissantes à nos amateurs! La compagnie de hockey avec laquelle je suis associée Reebok/CCM avait donné plusieurs items extraordinaires dont un chandail de Alex Ovechkin signé, une paire de patins et plusieurs articles de hockey!

Dès notre arrivée sur la glace nous avons pu constater qu’une plus grande foule était présente à notre grand bonheur! Très honnêtement, nous n’avons pas très souvent l’opportunité de jouer devant beaucoup d’amateurs alors lorsque ça arrive on en profite au maximum et nous en sommes très reconnaissantes! Au cours des dernières années j’ai eu la chance de jouer devant plus de 18,000 personnes lorsque je porte les couleurs du Canada lors de duels contre les Américaines. Il y aussi eu Vancouver que je n’oublierai jamais. Le GM place pleins de nos fans portant nos chandails rouge ou blanc et une atmosphère qu’aucune d’entres-nous n’avait eu la chance de vivre et que sans aucun doute nous n’oublierons jamais.

J’ai eu l’opportunité cette année de faire le discours de remerciement avant la partie. J’en ai profité pour saluer les survivantes du cancer du sein présentent parmi nous dont ma tante Claire et Johanne, la mère de notre capitaine et leur dire comment elles sont une source d’inspiration et admiration pour nous.

Pendant la saison et pour la levée de fonds, nous nous sommes associés aux élèves du Collège Régina Assumpta. Le projet ‘’Carrément Rose’’ a été créé par 2 extraordinaires professeures du collège : Thalie et Christine. Dès le début de mon implication dans la campagne, j’ai été vivement touchée par le désir des instigateurs de ce projet de créer, avec les jeunes, des initiatives et des événements originaux tout en sensibilisant les élèves impliqués et leur famille à la réalité de la proéminence du cancer du sein. Que ce soit des élèves qui créent des projets artistiques teintés de rose, d’autres qui offrent leurs cheveux à la Fondation québécoise du cancer du sein avec la création de la campagne « Partager votre beauté » ou encore des jeunes qui orchestrent un spectacle musical au profit du Centre du sein de l’Hôpital général juif, j’ai rapidement senti leur inspiration contagieuse à vouloir lutter contre le cancer du sein.Tout au long de l’année, les élèves du Collège seront appelés à faire preuve d’initiative et de leadership à travers divers projets qu’ils mèneront à terme. Ils seront dorénavant bien informés sur la réalité de cette maladie et sauront comment parler de l’importance de la prévention à travers un style de vie équilibré et les suivis médicaux requis. Ils comprendront que le cancer du sein peut potentiellement affecter leur mère, leur grand-mère, leur sœur, leurs amies et, un jour peut-être, leur propre fille. Ils réaliseront que grâce aux dons remis à la recherche sur cette maladie, ils bénéficieront tous d’un avenir sans cancer. Nous avons eu la chance d’avoir plusieurs élèves de l’école au match et même d’avoir la chorale de l’école qui a interprété de superbe façon les hymnes nationales canadienne et américaine. Au terme du match nous avons joué un mini match avec l’équipe de hockey du collège. En terminant j’ai remercier les spectateurs de s’être déplacés en leur disant que nous apprécions grandement leur présence.

Le match a débuter sur un train d’enfer avec les deux équipe démontrant une belle énergie sans aucun doute inspirées par la bruyante foule présente. Boston est une équipe très talentueuse avec plusieurs olympiennes dans leur rang. Certainement la joueuse du match a été la gardienne de l’équipe Américaine Molly Schauss qui a repoussé 52 rondelles. Malheureusement nous tirions de l’arrière 2-0 en 2e période jusqu’à ce que nous comptions 2 buts sans riposte pour égaler la marque. Le premier but fut marquer par Sarah Vaillancourt à la suite de belles passes de Catherine Ward et Julie Chu en avantage numérique. Sarah a battu la gardienne d’un tir précis dans le haut du filet. J’ai eu la chance de marquer le deuxième but du match sur une superbe passe de ma coéquipière Noémie Marin. Je me suis retrouvée seule dans l’enclave et j’ai battu la gardienne d’un tir haut du côté droit du filet. Nous sommes retournées dans le vestiaire après la 2e période confiantes que nous avions retrouvé le ‘’momentum’’ du match.

Malheureusement, Boston a profité d’une pénalité que nous avons eu en fin de 2e période pour prendre les devants en début de 3e période. Nous avons donc ouvert le jeu prenant plus de chances offensivement pour tenter d’égaliser la marque. J’ai probablement eu la meilleure chance de le faire sur une superbe passe de Catherine Ward. Mais Schauss a eu le meilleure sur 2 lancers consécutifs. Avec environ 10 minutes à faire Naslund à marquer son 2e but du match lors d’une belle manœuvre individuelle pour permettre à Boston de prendre une avance de 2 buts. Nous avons semblé manqué d’énergie vers la fin du match et n’avons pas pu reprendre contrôle du match. Nous étions toutes très déçues d’avoir perdu le match devant une aussi belle foule mais l’événement a été un immense succès avec près de 1200 personnes, un record d’assistance pour les Stars de Montréal et plus de $9,000 d’amassés pour la Fondation su Cancer du Sein. Ce fut une journée que mes coéquipières et moi n’oublieront jamais!

Nous avons eu la chance de revoir Boston le dimanche à 13:00 pour le 2e match de la série. Nous savions que pour avoir une meilleure chance de remporter le match, nous devions jouer de façon plus constante défensivement et mieux respecter les habiletés individuellement des joueuses des Blades. Encore plus important était de créer du trafic devant la gardienne de but de Boston et prendre avantages de quelques retours qu’elle nous offriras. Nous savions que jamais au cours des 5 dernières années les Stars de Montréal n’ont perdu deux matchs consécutifs. Je pense que ça démontre bien le caractère de cette équipe et la tradition d’excellence que nous avons fièrement bâtie. Je pense que ça se traduit avec ce sentiment de refuser de perdre et de jouer avec un instinct de vengeance et la motivation de prouver que nous avons une meilleure équipe que celle d’hier!

Pour la journée entière, j’avais la chance d’être suivie par l’équipe de l’émission ‘’Les Tripeux’’ sur Z télé. L’animateur de l’émission est Réal Béland, lui-même gardien de but et grand amateur de hockey. Le concept de l’émission est de suivre un (ou une) ‘’tripeuse’’ dans sa passion et de parler des motivations qui font que cette passion devient une partie intégrale de notre existence. J’ai eu la chance de partager avec Réal l’histoire de mes débuts au hockey incluant les difficultés que j’ai eu comme fille voulant participer à un sport traditionnellement réservé aux garçons. Même à la détermination que j’ai dû avoir pour convaincre mon propre père de me laisser jouer! Finalement c’est à ma mère que je dois ma 1ère paire de patins de hockey. Mais depuis ce jour, mon père et ma mère ont toujours été mes plus grand supporteurs et jamais sans les sacrifices de temps et financiers qu’ils ont fait, je n’aurais atteint le niveau de l’équipe Canadienne.
Je devais pour l’occasion de ce 2e match me fixer un objectif. Facilement j’ai bien sûr choisit que je souhaitais remporter le match. Noémie Marin, Julie Chu et moi avons déjeuner avec l’équipe des Trippeux chez moi pour faire expérimenter à Réal le déjeuner des champions! Il a été impressionner par notre habilité à manger beaucoup! À l’aréna l’équipe nous a suivit à travers notre préparation d’avant-match incluant l’échauffement hors-glace et les discours des entraineurs. J’avais même la ‘’chance’’ de porter un micro installé dans mon équipement pour la durée du match. Vous devez comprendre qu’on me décrit comme étant extrêmement intense alors je savais que je devais essayer de peut-être mieux surveiller mes réactions et mon langage! Oui oui les filles aussi ne parlent pas toujours de façon polie lors d’un match! Je pense que j’ai pu faire rire le capteur de son des Trpeux à plusieurs reprises avec mes commentaires! Certaines de mes coéquipières se sont amusées à dire des choses assez cocasses pour l’occasion!

Les deux équipes se sont partagées quelques occasions de marquer en 1ere mais malheureusement 3 pénalités de chaque côté a ralentit la fluidité du match. 5 olympiennes sur notre 1ere unité d’avantage numérique (Chu-Agosta-Ward-Vaillancourt et moi) je pense qu’il est raisonnable d’affirmer que nous serons menaçantes cette saison avec l’avantage d’une joueuse. En fin de 1ere période, nous avons bénéficié d’un avantage numérique. La rondelle se déplace très bien entre les 5 joueuses et rapidement elle est passée de Vaillancourt à Ward à Chu et à Agosta qui est allée d’un lancer frappé sur réception qui s’en allait vers le haut du filet et que j’ai pu rediriger avec un peu de chance en le faisant descendre entre les jambières de la gardienne.
Nous sommes retraitées au vestiaire avec une maigre avance d’un but.

En 2e, une des meilleure joueuse de Boston et Olympienne américaine, Erika Lawler a intercepté une rondelle pour partir en échappée. Je savais dès lors que nous étions dans le trouble. Elle a exécutée une belle feinte pour battre notre gardienne Jenny Lavigne et égaler la marque. Avec moins de quatre minutes à faire, mon trio a profité d’un revirement en zone défensive et d’un mauvais changement de Boston. Sabrina Harbec a récupérée la rondelle et m’a fait une belle passe qui me permettait de partir en échappée. Par contre j’ai réalisé que ma 2e coéquipière de trio, Noémie Marin, avait quelques mètres d’avance sur moi. Je lui ai donc refilé le disque sachant très bien qu’elle fait habituellement très bien en échappée. Elle a battu la gardienne d’un tir précis en bas du ‘’blocker’’ pour son 1er but de la saison. Noémie revient d’une opération au ligament croisé antérieur donc ce but lui a fait le plus grand bien. Après 6 mois d’absence et de grave complications dû à une phlébite, je suis tellement fière qu’elle puisse faire un retour au jeu. Elle a fait preuve d’un immense courage et de beaucoup de patience. Elle est une joueuse extraordinaire qui performe à son mieux plus le match est important. Elle est tout une athlète qui est aussi olympienne en softball!

Menant 2-1 après 2 périodes, il était important pour nous de continuer à appliquer de la pression sur les joueuses de Boston. En début de 3e j’ai profité d’une belle entrée de zone de Noémie Marin qui m’a refilée la rondelle. J’ai du faire un délai pour éviter la joueuse de défense adverse et vu et entendu Sabrina Harbec ouverte dans le haut de l’enclave. Je lui ai passé la rondelle et Sabrina a fait un superbe lancé sur réception dans le haut du filet. Avec environ 4 minutes à faire Sarah Vaillancourt a crée un beau revirement en zone adverse qui m’a permis d’avoir un 2 contre 1 avec une des meilleure joueuses au monde, Meghan Agosta. J’ai réussi à lui transmettre la rondelle et elle a battu la gardienne avec un rapide lancer des poignets. Nous avons dominé 35-21 au chapitre des lancers et remporter le match. J’étais très fière de notre équipe. Comme a mentionné le réalisateur des Trippeux, on n’aura pas pu avoir un meilleur scénario. Défaite hier… match de revanche aujourd’hui et je réussi à aider mon équipe à gagner en contribuant avec 1 but et 3 passes pour être nommée la 1ere étoile du match. Moi-même je n’aurais pas pu rêver de quelque chose de mieux. En fait oui, 2 victoires de suite auraient été beaucoup mieux ☺

Ce weekend nous nous dirigeons vers Windsor, ville natale de Meghan Agosta, pour 2 matchs contre les Furies de Toronto. Lors de cette occasion nous jouerons dans un événement appelé “Stick it to Cancer” au profit aussi de la fondation du cancer du sein! Vous pouvez lire davantage sur l’événement ici ou sur www.cwhl.ca
Merci d’avoir pris le temps de me lire!
À bientôt
Caro